Montesquieu et Montesquieu

Les Greniers de la Charité

Certificat de Mr Latapie Notaire à La Brède, relativement à une oeuvre faite par Mr de Montesquieu.

( Mr Latapie était non seulement Notaire faisant les affaires de Mr de Montesquieu, mais son ami, et l'affection était réciproque.)

 

   Le neuf décembre de l'année 1750,Montesquieu vint au bourg de La Brède, chez Monsieur Latapie son juge et Notaire, qui est le soussigné, me demander si je pouvais m'absenter pour trois ou quatre jours.

Lire la suite...

De Secondat à Montesquieu

(Extrait de « Montesquieu intime » par Philippe de Montesquieu)

« On rattache abusivement les Montesquieu au château de La Brède, or celui-ci est un fief féminin qui appartenait à la mère de Montesquieu, Melle de Pesnel de La Brède. En réalité, les Secondat de Montesquieu se rattachent à l’Agenais ».

C’est en Agenais que la famille du grand écrivain va vivre et s’illustrer pendant de nombreux siècles. Son histoire se confond avec celle de cette province.

Lire la suite...

Montesquieu, esprit charitable

Montesquieu était Directeur de l’Académie Française en 1752 lorsque le poète Piron se présenta pour y être admis.

Louis XV convoqua l’auteur de « L’Esprit des Lois » et lui dit qu’il ne voulait pas que Piron fût élu.

Montesquieu n’ayant pu fléchir le Roi, s’employa alors à trouver une compensation en faveur du vieux poète en disgrâce.

Lire la suite...

Montesquieu et l'Amérique

En 1748, Montesquieu publie « L’Esprit des lois », œuvre gigantesque et universelle qu’il avait mûrie pendant vingt ans. La gloire de ce génial représentant de la Pensée humaine est reconnue dans le monde entier.

Lire la suite...

Suivez-nous