Le village

Un peu d'histoire...

Montesquieu, en Lot et Garonne, à quinze kilomètres d’Agen, c’est le village qui a donné son nom au grand philosophe Montesquieu (1689-1755). Charles Louis Secondat de Montesquieu, est issu paternellement d’une grande famille agenaise les Secondat, originaires de Berry, qui se sont installés au XVème siècle en Agenais, au service des Albret. C’est avec Jean de Secondat, né en 1515, que l'on passe de Secondat à Montesquieu.

 

En effet, Jean de Secondat devient seigneur de Montesquieu lorsque Jeanne d’Albret, « pour ses bons et loyaux services », lui en donne les terres le 2 octobre 1564. Ce Jean de Secondat est un personnage exceptionnel. Il porte les titres de Conseiller de France, trésorier général des finances, maître d’hôtel ordinaire du Roi et de la Reine de Navarre, gouverneur du château de Nérac en 1564.

 

Il épouse, à quarante neuf ans, le 8 juillet 1564, Eléonore de Brénieu, demoiselle d’honneur de Jeanne d’Albret à la cour de Navarre, filleule de la seconde épouse de François Ier. Il meurt à Layrac en 1599, âgé de 84 ans. Jean de Secondat et Eléonore de Brénieu ont neuf enfants dont six garçons. Quatre sont tués dans différentes batailles, au service d’Henri IV.

 

C’est pour Jacob de Secondat, fils de Jean, né à Agen le 22 décembre 1576, gentilhomme de la chambre des Rois Henri IV et Louis XIII, Chevalier de Saint-Michel, colonel du régiment de Châtillon, grièvement blessé au siège d’Ostende où son frère Paul trouve la mort, que Henri IV érige en baronnie les terres de Montesquieu, par lettres patentes de février 1606.

 

Ce Jacob, seigneur baron de Montesquieu, est l’arrière grand père de notre illustre Montesquieu.

Suivez-nous